Est ce que le MMA japonais va disparaître?

Publié le par Strikeforce

http://www.mmaontap.com/media/dreambelts.JPG

La maison mère de DREAM et du K-1, Fighting and Entertainment Group (FEG) a échoué à obtenir un soutien financier indispensable de la part de banque et d'investisseur institutionnel.


Un accord essentiel de 200 millions $ était en négociation avec le fond d'investissement Puji, il vient d'échouer selon Fighters et il semble que la raison de cet échec soit la chute de popularité du kickboxing et du MMA dans l'archipel.

Quelques signaux ont finis de convaincre le fond Puji d'abondonner l'idée d'un investissement dans le sport de combat au Japon:


-une baisse spectaculaire des recettes publicitaires,

-des revenus additionnelles qui plafonne,

-l'incapacité de la FEG d'obtenir un contrat de télévision pour son K-1 Dynamite! New Year's Eve 2010.


Puji a jugé que les risques de l'opération était trop important par rapport au bénéfice attendu et il estime que la FEG avait grossièrement exagéré la valeur de l'entreprise et les revenus potentiels qui pourraient être attendues au Japon, étant donné l'état actuel du sport dans le pays.

La situation est au plus mal! Plusieurs combattants n'ont toujours pas étaient payés pour leurs combats en 2010, ce qu'on dit long sur la situation désastreuse de l'entreprise. Une chose est sûr lorsque vous n'êtes pas bènéficiare et que vous avez des employés dont les salaires exorbitants ne sont pas payés, il est peut-être temps de fermer.

Il ne reste plus beaucoup d'option pour rester à flot pendant au moins encore un ou deux shows:


-Soit il trouve un accord avec une chaîne pour diffuser ses événements

-Soit il donne gratuitement les droits de diffusion afin de s'assurer de revenu annexe sur une TV au Japon,


Toutefois même si cela arrive, il est peu probable que le K-1 et DREAM survivra jusqu'au printemps prochain.

 


Publié dans K-1- Boxe Thai

Commenter cet article